A quoi peuvent bien servir ces objets du futur ? C’est le défi lancé en 2020 par le duo d’artistes, Anasthelle, aux écoliers de l’école primaire de Martigny-le-comte en Saône-et-Loire. Trois objets étranges ont été modelés par les designers futuristes, Esthelle Frois et Antoine Bouré. Les enfants devaient alors faire parler leur imaginaire. Un dialogue créatif s’est instauré entre les générations Y et Z. Les réflexions et travaux donnent lieu à une exposition immersive, intitulée « Monde à l’envers », du 28 avril au 23 mai, à la galerie L’Antenne à Saint-Etienne.

Rencontrés à l’Ecole Supérieure d’art et de design de Saint-Etienne, Esthelle Frois et Antoine Bouré ont tout de suite compris leurs affinités et joué de leurs complémentarités. Esthelle développe une approche sensible de l’objet et de sa mise en espace. Entre scénographie, micro-architecture et installation. Antoine, designer, graphiste, crée le décor, donne vie aux formes hybrides.

Repérés sur Instagram lors de la 6e édition de Art Students Week, en avril 2021, le duo a expliqué leur projet expérimental numérique en devenir. Ensemble, ils ont produit une application en réalité augmenté évolutive. « On se nourrit de nos méthodes« , commentent-ils en choeur, ajoutant de concert, « on est plus curieux à deux« . Tous deux promis à un bel avenir.

Suivez-les sur Instagram @an__sthelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici