Artiste urbain ou contemporain ? À la découverte du travail de Cirt Hash, repéré sur Instagram, qui a su mélanger les deux genres pour entrer dans le monde du Post Graffiti.

Cirt Hash a.k.a Daniel est un artiste de Besançon diplômé des Beaux Arts de Tourcoing. Hash travaille essentiellement le pochoir. Sur ses oeuvres réalisées au cutter, des silhouettes qu’il appelle ses « fantômes ». C’est à la fois personne et tout le monde. Les visages ne sont jamais représentés souhaitant ainsi que chacun puisse s’y identifier. L’artiste vient ensuite appliquer son pochoir sur des prospectus contrecollé à du plâtre. Hash est un artiste qui travaille avec des matériaux de récupération. Il réalise son œuvre de A à Z jusqu’à la caisse américaine. Le support de ses œuvres est souvent amené à changer. Il arrive à créer cette diversité de support que l’on peut trouver dans le Street Art. « Mes œuvres sont anti-popculture« , déclare l’artiste. Son inspiration vient de la musique produit par de jeunes artistes peu connus. Son travail est influencé principalement par la musique Punk et Rock et plus particulièrement par les groupes Décibelle et Les 10 Petits Indiens.

Cirt Hash est représenté par la galerie Gethart à Meaux.

Enzo Costiou, IESA Art&Culture (atelier d’écriture Anaïd Demir)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici