Après Liu Bolin (2018) et Vik Muniz (2019), c’est à l’artiste britannique David Shrigley de porter son regard sur la prestigieuse maison de champagne Ruinart. Un ensemble d’une quarantaine d’oeuvres, dessins, gouaches, néons, céramiques et même une porte, est à découvrir dès la foire Art Paris, du 5 au 8 avril 2020, puis à la FIAC, du 22 au 25 octobre, et Paris Photo, du 12 au 15 novembre.

« Quand je fais un dessin, je le considère toujours comme un acte d’association. Il s’agit de trouver des liens entre des choses qui existent déjà », explique David Shrigley, connu pour son humour et un esprit de légèreté parfaitement approprié pour mettre en bulle et en subtilité l’essence même du champagne. Reflet d’un parti pris audacieux et pétillant, sa réinterprétation artistique pour Ruinart s’intitule « Unconventional bubbles » (bulles singulières).

Dans le cadre de sa carte blanche, David Shrigley a imaginé une œuvre en édition limitée pour servir d’écrin à un jéroboam de Blanc de Blancs, l’emblème du goût Ruinart. Chacun des 30 coffrets est numéroté et signé par l’artiste. Il s’orne d’un damier reprenant l’un des dessins créés par l’artiste.

www.davidshrigley.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici