Le collectif artistique Kloudbox expose une collection de plus d’une soixantaine de clichés de… raies de fesses, images directement issues de leurs propres archives. Ces morceaux de derrières partagent leurs plus beaux sourires à chaque touriste ou riverain se promenant sur les quais de la rive droite. Il faut dire que le coucher de soleil n’en est que plus attractif. Jusqu’au 4 septembre 2020.

Connu pour son Super Loto, son Bal de Noël et son égérie Philippe Maurice, le collectif bordelais innove cet été avec cette installation nommé « Adventice ». Pour reprendre la définition du collectif : « Adventice », aussi appelée « mauvaise herbe », désigne, pour les agriculteurs et les jardiniers, une plante qui pousse dans un endroit sans y avoir été intentionnellement installée, qui ne fait pas naturellement partie de la chose. Une telle collection, riche de sa qualité et de son nombre, ne devait pas rester dans les archives du collectif ; quoi de mieux, donc, que de l’exposer directement dans l’espace public ?

C’est à la suite d’un appel à projets de la ville de Bordeaux que cette idée naquit pour participer à un plus large projet : « Ré-clamer ». Kloudbox a ainsi rejoint les collectifs bordelais N’a qu’1 oeil, La Fabrique Pola et Zébra 3 pour présenter des oeuvres gratuites, directement intégrées au mobilier urbain.

« À cause de la pandémie, cinémas, musées, galeries et salles de spectacle sont restés fermés plusieurs semaines. C’est pourquoi dans ce moment si particulier, nous avons souhaité transporter un peu de culture et d’imaginaire dans le dernier endroit accessible apportant un espace de visibilité : la rue »

Kloudbox

Aux côtés de Kloudbox, N’a qu’1 oeil s’est illustré sur la place Stalingrad avec l’exposition « Les gens partent en sucette » : plusieurs dessins représentant « Les gens qui ont la grosses tête » ; La Fabrique Pola partage pour sa part « Des paroles d’habitants » : divers mots recueillis auprès des bordelais de toutes les générations, inscrits de manière à dépasser le cadre orange flash.

Philippe Maurice du collectif Kloudbox

Une fois de plus, l’art urbain a de quoi nous surprendre ; et cette année, c’est sûrement le collectif Kloudbox qui nous offre l’exposition la plus insolite où amateurs d’art (ou non) pourront profiter d’un large choix de « sourires du plombier » sur la promenade de la rive droite, et ce jusqu’à la fin de l’été.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici