Au Grand Palais, à Paris, j’ai suivi les artistes et collectionneurs, tous membres de la commission d’achat du Centre National d’Art Contemporain (CNAP), ce mardi 20 octobre 2009. Avec un budget d’acquisition de 400 000 € pour cette édition – le même qu’en 2008 – cette commission dispose d’une confortable cagnotte à répartir entre les artistes dont les œuvres iront enrichir les fonds des collections nationales. Entre les coups de cœur d’hier auprès des galeries d’avant-garde exposées à la Cour Carré et celles d’aujourd’hui, le choix est difficile… D’après Richard Lagrange, directeur du CNAP, la totalité du budget aurait déjà pu être dépensée la veille ! Mais rien n’est encore décidé… Le verdict  tombera demain (à lire sur Déliredelart). Comment se fait le choix des œuvres ? Quels sont les jeunes artistes flairés par les experts de la commission ? Visite guidée.

9h20 : les hommes en orange terminent de nettoyer les stands. Tout doit être impeccable pour l’ouverture aux VIP dès midi. Sous la coupole du Grand Palais, les derniers coups d’aspirateurs résonnent.

9h35 : arrivée de Bernard Arnault (vidéo). Entouré d’agents de sécurité, le PDG de LVMH fait partie des premiers à visiter la FIAC.

IMG_2054.jpg10h : pause café avec Richard Lagrange. Le directeur du fonds m’explique : « Nous n’avons pas une collection, nous avons un fonds, qui plus est, d’envergure internationale ». Le CNAP soutient les jeunes artistes. « Nous les achetons avant qu’ils ne soient plus abordables. Nous avions ainsi acquis des œuvres des 10 lauréats du Prix Marcel Duchamp une décennie avant qu’ils n’obtiennent cette reconnaissance. » Pour commencer, je choisis de suivre une artiste membre de cette commission depuis 2 ans, Nathalie Elemento.

10h15 : Pour Nathalie Elemento, « la difficulté est de ne pas choisir pour soi ». Eviter l’anecdotique. Ne pas se laisser influencer par les modes. « J’aime la confrontation avec les autres membres de la commission, en particulier l’artiste Marc Desgrandchamps. Nos goûts sont très différents. Il défend ses choix toujours pour de bonnes raisons. »

10h30 : Sur le stand de la galerie Jean Fournier, Nathalie Elemento se permet de changer la façon dont l’une de ses œuvres est exposée (voir la vidéo). Le critique d’art Guy Tortosa lui donne un coup de main.

rachel-whiteread.jpg11h : Le coup de cœur de Nathalie Elemento – mais à titre personnel – va à une pièce au sol du Minimaliste américain Carl André (né en 1935). Sans doute relativement coûteuse. Elle n’en demande pas le prix. Nathalie Elemento dont le travail consiste à réaliser du mobilier-sculpture aux formes imbriquées apprécie notamment le travail de la Britannique Rachel Whiteread qui transforme des objets quotidiens en espaces architecturaux.

11h15 : Le collectionneur, Jean Mairet, membre de la commission, vient la féliciter pour ce choix qu’il partage également. Devant une bibliothèque en trompe l’oeil de Rachel Whiteread, 46 ans, ce propriétaire d’une centaine d’œuvres d’art contemporain pose la question du prix… A elle seule, la sculpture en polyester explose le budget de l’Etat. Plus loin, nous croisons un petit groupe de collectionneurs, eux aussi, entrés sur invitation spéciale. Ils interpellent Jean Mairet pour lui demander de les introduire auprès de l’artiste autrichien Clemens Krauss (né en 1978). Une valeur montante !

11h30 : Nous croisons Mahki Xenakis, la fille du musicien grec Yannis Xenakis. Son regret, qu’elle confie à Jean Mairet : l’une de ses sculptures n’a pas pu être exposée au Lieu unique, à Paris. Trop grande ! L’artiste partie, Jean Mairet en profite pour me proférer quelques conseils de lecture, en particulier « L’aveugle guidant l’aveugle », écrit par Mahki Xenakis sur Louise Bourgeois.

IMG_2035.jpg12h : Chez Daniel Templon, nous retrouvons Richard Lagrange et Anne-Marie Charbonneaux, présidente du CNAP. Tous deux admirent une sculpture de l’Américain Larry Bell (né en 1939). Son prix : 54 000 €. Soit, 7% du budget…

12h30 : pause déjeuner, je m’éclipse. La commission continue son travail d’investigation. Demain, les délibérations auront lieu à bulletins secrets… A suivre…

(Photo d’ouverture : Patrick van Caeckenbergh, galerie InSitu- Fabienne Leclerc)

Visite de la FIAC 2009 en vidéo

4 Commentaires

  1. Une nouvelle fois les contribuables sont victimes de leurs élus qui se laissent lâchement racketter par cette mafia d’imposteurs incultes.

  2. Bonjour
    Créateur artistique/arts plastiques: n’ai pu me rendre à la F.I.A.C. cette année, mais aimerais bien y participer pour la prochaine édition.
    Mon travail est visible sous mon blog, nom d’artiste formacolor
    « revue mensuelle CORSICA »
    aller à « Tous les blogs »
    Taper « formacolor »
    ou
    GOOGLE: « formacolor » (« FORMACOLOR pour INTELLECTARTCULTURE dans un MANIFESTE PERMANENT », mon concept).
    Merci de votre attention, bonne FIAC 2 009
    formacolor
    contact: e-mail:
    formacolor@bluemail.ch

Comments are closed.