Pendant quatre ans, l’artiste américaine Gail Roberts, basée à San Diego, a photographié puis peint les fleurs de son jardin californien. Le résultat : une installation intitulée Color Field comprenant 128 toiles de taille identique, organisée en spectrum en référence aux dégradés trouvés dans la nature. Cette installation est exposée dans le superbe espace de la Quint Gallery, à La Jolla, quartier artsy de San Diego, jusqu’au 6 novembre 2021.

Au-delà de l’esthétique de l’installation, l’œuvre illustre l’importance de protéger la biodiversité de la nature dans un contexte de crise climatique. Dans ces peintures, chaque fleur, grande ou petite, populaire ou non, tolérante à la sécheresse ou gourmande en eau, indigène ou étrangère, envahissante ou fragile, comestible ou toxique, se voit attribuer un rôle égal dans une approche “démocratique” de la part de l’artiste qui a  accordé la même importance à toutes ces fleurs.

Le travail de Gail Roberts a été exposé à l’échelle nationale et internationale et est dans les collections de musées américains. Avec Color Field, l’artiste qui est professeure d’art émérite à l’Université d’État de San Diego, présente sa plus grande installation à ce jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici