noel.jpg

Joël Ducorroy se définit lui-même comme un artiste « plaquetitien ». Dans un esprit proche des artistes pop, il s’impose comme un humoriste néo-conceptuel qui joue avec le verbe. Son intérêt pour les plaques minéralogiques est né de sa fascination pour les hiéroglyphes du Louvre. En 2007, il a décoré le mur des urgences de l’hôpital Necker à Paris : une composition constitiuée de plaques d’immatriculation de différentes couleurs et de mots clés significatifs comme par exemple les mots « sourire », « guérison », « joie ». Un peu de gaité dans cet espace marqué par la détresse et la souffrance !

Pour Noël 2008, Joël Ducorroy nous livre ses dernières créations dont ce beau sapin à découvrir à la Jungle Factory, 5 rue Trousseau (Paris 11e), jusqu’au 13 janvier.

Le 24 janvier, signature de sa monographie écrite par Marlène Girardin chez Critères éditions. Et présentation de ses derniers multiples à la  galerie Artcurial à Paris.

> Plus d’infos sur l’artiste www.ducorroy.com

2 Commentaires

  1. Je trouve que c’est un peu plaqué comme art, mais bon, c’est mon humble avis.
    Et Joyeux Noël à tous mais sans Christian Carion tant qu’à faire !

Comments are closed.