Y’d’la Joie, Douce France, Je chante, Le Soleil a rendez-vous avec la Lune… Tout le monde un jour a fredonné ses chansons. Elles font partie de notre patrimoine culturel. À l’occasion des 20 ans de la mort de Charles Trenet (1913-2001), Valentin Schmite, auteur visionnaire, publie aux éditions epa, un livre remarquable sur la vie du poète troubadour.

Il aurait pu être simple poète, écrivain, peintre, il a choisi la voie de la chanson. Une façon de transmettre au public la poésie qui l’aura animée toute sa vie. Très tôt, il a la reconnaissance de ses pairs, Antonin Artaud, Jean Cocteau, Max Jacob… Véritable trait d’union entre Jacques Prévert et Michel Houellebecq, Charles Trenet est à l’origine d’une révolution du rythme et des mots. Il fait l’admiration de Georges Brassens, Jacques Brel, Boris Vian, inspire des générations jusqu’à Orelsan ou Benjamin Biolay. Tous revendiquent l’héritage du « Fou chantant ».

Le « Divin » et le « Fabuleux » comme s’appelaient réciproquement Salvador Dali et Charles Trenet
Photo Jacques Barde

« Il faut garder, garder quelques sourires / Pour se moquer des jours sans joie. » Un sourire toujours collé aux lèvres, l’artiste a fait fi des critiques. Son énergie créatrice balaye les rumeurs, embarque les foules dans une joie sans mélange. C’est ce que restitue avec bonheur Valentin Schmite dans cette biographie complète, conçue avec intelligence et bienveillance, à l’image du « Fabuleux » comme aimait à l’appeler Salvador Dali.

www.editionsepa.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici