Le temple des Chartrons à Bordeaux, édifice patrimonial classé construit en 1810 par la congrégation protestante, sert d’écrin à une installation de l’Espagnol Gonzalo Borondo, vaste cosmologie immersive, à découvrir jusqu’au 22 septembre 2019.

Quels sont les médiums que vous avez utilisés pour le temple ?

Gonzalo Borondo : J’ai cherché à créer une expérience pour le visiteur et retransmettre la sensation que l’on a lorsque l’on entre dans un vrai temple antique. Le son a été très important. J’ai trouvé dans le temple, un orgue qui n’était plus en état de fonction. Nous avons développé un système motorisé qui fait que l’orgue résonne à nouveau dans la nef, mais pas de la manière dont il censé le faire. Mais cela reste un son d’orgue. Aujourd’hui pour l’ouverture nous avons deux musiciens qui mixent le son de l’orgue avec de la musique électronique par dessus. Pour le reste de la durée d’exposition, ce sera simplement le son de l’orgue et une sorte de son un peu électro mixé par le système motorisé.

Pourquoi avoir mis en avant la forêt dans ce lieu ?

Gonzalo Borondo : Dès que je suis entré dans le lieu, je me suis posé la question : à qui sera destiné mon temple ? Et j’ai pensé, à la nature. Mais en même temps, la nature est déjà un temple en elle-même. Je suis donc parti sur ce concept de départ. Toutes les formes de la nature et de la forêt sont similaires et le temple vient de la forêt en soit. Les piliers étaient des arbres et la voûte une grotte, donc ils se rejoignent. J’aime aborder les différentes connections dans le dialogue entre l’être humain et la nature. Ici je me suis focalisé sur deux de ces connections. La première est l’architecture néoclassique du temple, la deuxième est la forêt qui entoure la ville de Bordeaux. Donc j’ai fait mes recherches auprès de l’Office National des Forêts (ONF) et j’ai été très intéressé par la forêt des Landes car elle est la plus grande dans l’Europe de l’Ouest et elle se trouve être totalement artificielle. La création de cette forêt est contemporaine à la construction du temple et ce, pour les mêmes raisons. Cette forêt fut créée pour contrôler la nature là où le temple fut créé pour contrôler la nature humaine. Tout était donc connecté et j’ai voulu en parler. C’est comme une symbiose entre la nature et nous, mais c’est un peu complexe et je peux aller très loin.

> le site de Gonzalo Borondo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici