Détail d’une plongée dans l’une des quatre vitrines de SURMIAM d’Hervé Di Rosa

Forever MIAM raconte l’histoire du Musée International des Arts Modestes (MIAM) ancré à Sète depuis sa création en 2000 par Hervé Di Rosa et Bernard Belluc. Pour célébrer le 20e anniversaire de cette formidable épopée, une exposition intitulée Psychédélices rassemble des « expériences visionnaires » françaises, des années 30 jusqu’à nos jours. Une double exposition à découvrir du 4 juin au 9 janvier 2022.

« 600 artistes, 45 expositions, 50 catalogues… Au-delà d’un bilan foisonnant, les 20 ans du MIAM marquent un tournant dans l’histoire des arts modestes« , a témoigné Hervé Di Rosa, le 4 juin 2021, jour de l’inauguration des expositions Forever MIAM et Psychédélices, dans cet ancien chai de la ville de Sète réaménagé par Patrick Bouchain. Les 20 ans du musée sont évoqués par une sélection d’œuvres et d’objets de la collection, des cartes inédites des Territoires de l’art d’Hervé Di Rosa, ainsi qu’un livre de 400 pages, véritable bible des arts modestes, retraçant toute l’histoire du MIAM avec des textes de Pierre-Jean Galdin, Michel Gauthier ou encore Catherine Millet qui a consacré en 2016 un numéro spécial du magazine artpress à ces territoires de l’imaginaire.

Parmi les moments forts du MIAM (2000-2020), on retrouve avec bonheur dans l’ouvrage les éditoriaux et images de « Paradirama – tikis, surfeurs et vahinés » (2005), Kitch Catch (2008-2009), Groland (2012), « Heta-Uma – 40 ans d’avant-gardisme japonais » (2014-2015), le fracas psychédélique en Nouvel-Angleterre de Providence (2015), et bien sûr les inénarrables Shadoks (2016)… Autant de chemins de traverses et de sinuosités de l’underground. Pour point commun, panaches, délires et flamboyances, à l’image de cette sculpture géante à l’entrée du musée, le SURMIAM, créée pour l’occasion par Hervé Di Rosa à partir des quatre lettres M.I.A.M., à la fois vitrine et meuble d’assise, lieu de croisements et d’objets souvenirs.

Kiki Picasso

Qu’est-ce que les arts modestes ? Ce concept vagabondant imaginé par Hervé Di Rosa, touche à l’art naïf, à l’art brut, aux arts populaires comme à l’art dit « d’aéroport ». Dans les années 1990, l’artiste entreprend des voyages en Amérique Latine, au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, à la rencontre d’artistes et d’artisans, apprenant d’eux leurs techniques traditionnelles, faisant appel parfois à leur collaboration. C’est à une encyclopédie esthétique que son œuvre assimile, digère, et fulmine.

« Le MIAM vise à mettre en valeur les objets de l’inclassable« , Françoise Adamsbaum, directrice du MIAM

L’ancienne vice-présidente du musée, Françoise Adamsbaum, désormais directrice du lieu, fait un souhait pour l’avenir, faire rayonner les artistes du MIAM jusque dans les territoires du digital. Et les perspectives sont larges !

Frédéric Périmon

Psyché-délices… Hummm ! Quel régal d’arpenter les allées et de découvrir sur les cimaises des formes mouvantes et statiques, anciennes et nouvelles. L’art psychédélique est porteur de visions, héritier du surréalisme, des mandalas, cousin de la Beat Generation, de l’Op et du Pop. Le terme psychédélique apparait en 1957 au terme d’échanges épistolaires entre l’écrivain Aldous Huxley et le psychiatre Humphrey Osmond. Il signifie « révélateur de l’âme » et définit tout état relatif à la prise de psychotropes aux effets hallucinogènes.
Il était une fois, un jour de 1965, à la Coupole à Paris, Jean Jacques Lebel organise des premiers happenings avec le sculpteur Daniel Pommereule, le groupe Mandala autour de Jean-Claude Bailly et Jean-Pierre Guimard rendant hommage au Grand Jeu cher aux surréalistes. Il devient prosélyte du LSD encore légal, tandis que de nombreux artistes solitaires poursuivent leurs recherches picturales en toute confidentialité. Dans l’installation récente du Sétois, Frédéric Périmon, réalisé pour l’exposition, il y a notamment tout le concentré de cet esprit laborantin, lumineux et extatique. Enjoy!


MIAM Musée International des Arts Modestes, 23 quai Maréchal de Lattre de Tassigny 34200 Sète Tél : 04 99 04 76 44
Du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h www.miam.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici