La remise en lumière de femmes artistes oubliées est en marche, ce qui a un impact sur l’accroissement de la visibilité d’une plus jeune génération d’artistes. Dans une plus large mesure, c’est l’ensemble de cette dynamique qui influe sur le marché de l’art et la cote des artistes femmes. « Elles font le marché », un podcast de Céline Aâssila et Julie Chaizemartin à écouter sans plus attendre.

« Elles font le marché », tous les troisième mercredi du mois à 19h. Le premier podcast sur le marché de l’art au regard féminin. Proposé par Les Soirées des Femmes du marché de l’art et Art District Radio. Une série de documentaires sonores de 28 min. qui croise témoignages, réflexion et expertise de celles qui évoluent au sein du marché de l’art français pour l’évoquer sous le prisme de leur regard de femmes.

En septembre 2021, dans le 8e épisode, en écho à l’exposition qui vient d’ouvrir au Centre Pompidou sur l’artiste femme la plus chère du monde, Giorgia O’keeffe, l’épisode s’intéresse à la cote des femmes artistes. La remise en lumière de femmes artistes oubliées est en marche, ce qui a un impact sur l’accroissement de la visibilité d’une plus jeune génération d’artistes, sur l’intérêt des institutions à créer des événements et à ouvrir des lignes de crédit pour l’acquisition d’artistes femmes. Dans une plus large mesure, c’est l’ensemble de cette dynamique qui influe sur le marché de l’art et la cote des femmes.

Trois femmes sont au cœur de cette dynamique. Alice Chevrier, spécialiste du Département des Livres rares et des manuscrits et Bérénice Verdier, spécialiste du département des tableaux anciens, à l’initiative de la vente aux enchères WOMEN IN ART chez Christie’s le 16 juin 2021, première vente 100% artistes femmes en France. Elles racontent leurs choix, leurs émotions, leurs doutes et nous confient leur regard sur la vague féministe qui éclaire différemment le marché de l’art. La commissaire-priseur Adriane Grünberg dévoile comment elle a participé à la redécouverte d’une artiste femme complètement oubliée qui a fait l’objet d’une vente sous le marteau de l’étude Gros et Delettrez. Est-il difficile de construire la cote d’une artiste dans un tel cas de figure, quels sont les points de convergences entre l’univers du marché de l’art et le monde des musées ? Adriane Grünberg raconte cette expérience unique qui a marqué son parcours de commissaire-priseur. 

> Ecouter Elles font le marché

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici