jean-pierre-raynaud.jpg

Voici deux mois que la maison-musée de Jean-Pierre Raynaud a ouvert ses portes à la Garenne-Colombes (92).  Cet édifice de 400 m2 , propriété du sculpteur depuis 1998, a été réalisé par Jean Dedieu, architecte des Monuments de France, puis racheté par la mairie en 2006 -pour près de 2 millions d’euros- qui en a fait un musée dédié à l’artiste. Les travaux avaient pris beaucoup de retard mais il est désormais possible de le visiter (de 14h à 18h, entrée gratuite).

A l’extérieur, le Mastaba -dénommé ainsi en référence aux monuments funéraires- est -on s’en doutait- recouvert de carreaux blancs de céramique.  Sans quoi cette maison ne serait pas tout à fait celle de Jean-Pierre Raynaud… Sans oublier le pot rouge qui en orne l’entrée. Le « terrier » est dépourvu de fenêtre, et pourtant, le lieu est extrêmement lumineux. Une coupole diffuse une lumière zénithale dans toute la maison. Murs blancs, sol blanc, tout est blanc.

« Le Mastaba n’est ni un atelier, ni une réserve d’oeuvres mais un moyen pour Jean-Pierre Raynaud de procéder à une vérification sur son travail », m’explique Julien Bouchaud, étudiant en histoire de l’art, spécialisé dans l’oeuvre de l’artiste et occasionnellement gardien du temple. Au coeur du Mastaba, le visiteur se trouve nez à nez avec les « Space Pot » (2008), deux photomontages réalisés avec le photographe Philippe Chancel, un travail à quatre mains. Pas grand chose à voir, sinon se laisser imprégner par l’ambiance immaculée. Dans cet espace, le moindre objet exposé prend toute sa valeur. A voir si vous en avez l’occasion, sans faire nécessairement un détour obligatoire.

> www.mastaba.fr

pellicule_572x137.jpg

3 Commentaires

  1. GALOPINO : Les goûts et les couleurs … etc … Dis plutôt que tu n’aimes pas. C’est de l’art ! Et chacun fait ce qu’il veut avec son argent.
    A moins que tu ne parles du prix d’entrée, mais maintenant c’est gratuit !

Comments are closed.